Les principes de base de l’isolation

isolation Tout bâtiment quelle que soit sa destination, a pour but principal de mettre à l’abri des conditions atmosphériques extérieures. Les êtres humains (éventuellement les animaux) mais aussi les biens matériels. Il est donc constitué de barrières (murs, toitures, occultations des ouvertures…), qui doivent empêcher les calories de les traverser. « Agression » de la chaleur externe en été, fuite de la chaleur interne en hiver pour ce qui concerne les échanges thermiques.

Créer des barrières efficaces

Les matériaux qui constituent la structure d’un bâtiment, vont déterminer le choix du type d’isolation. Si l’on fait abstraction des structures et couvertures métalliques (généralement à usage professionnel et qui ont un pouvoir isolant proche de zéro), les matériaux de construction se classent en fonction de leur conductivité thermique, qui va déterminer leur capacité isolante.

Plus un matériau est dense moins celle-ci sera élevé. Les métaux, le verre (en simple feuille), la pierre… n’ont pratiquement aucun pouvoir d’isolation. Par contre les laines naturelles (roche, verre, des animaux, des végétaux), le bois, le liège, les mousses synthétiques, etc., sont de par le volume d’air qu’ils emprisonnent de parfait isolant. Si de plus l’on ajoute un espace libre entre deux éléments (double ou triple vitrage, vide sanitaire) l’isolation devient parfaite.

La chasse aux ponts thermiques

Dans le jargon technique du BTP, l’on nomme pont thermique, la liaison entre des éléments qui peuvent être identiques ou différents dans leurs natures ou matériaux, mais qui laisse passer la chaleur. Par opposition la rupture de pont thermique est la technique qui consiste à isoler la liaison précitée. Prenons trois exemples emblématiques.

Un impératif économique, mais aussi une obligation légale

L’isolation d’un domicile relève avant tout du bon sens et d’un besoin atavique de l’homme (et de sa « moitié », ne soyons pas misogynes), de se protéger contre les agressions environnementales. Au-delà, l’ensemble des énergies qui servent au bien-être ont un coût financier très important dans un budget familial. Cela est naturellement vrai dans le cadre des entreprises et administrations. Aussi toutes les techniques qui vont avoir pour but d’une part : d’économiser sur la quantité des énergies exogènes (achetées) et d’autre part de produire tout ou partie de celle-ci en interne (autoproduction d’eau chaude, d’électricité…) seront les bienvenus.

Enfin il ne faut pas oublier que dans certains cas (voir le texte : Les aides possibles pour isoler son domicile), il peut exister une obligation légale d’engagement de travaux d’isolation.